dimanche 9 septembre 2018

Alcool, drogues, médicaments et Rock'n Roll aux rencontres AD HOC

Samedi 8 septembre 2018, Alcool, drogues, médicaments et Rock'n Roll a été présenté devant plus de 700 personnes aux Rencontres AD HOC.

Un merveilleux moment...Ce fut aussi l'occasion pour Mag-Ness et Jean Bon,  de découvrir pour la première fois le film.




















Les organisatrices (Brigitte et Coline) chouchoutent Mag-Ness dont c'était justement l'anniversaire.




















Du coup nous aussi on le chouchoute...




















L'ambiance des Rencontres AD HOC est vraiment super géniale...




















 ... et, sous les étoiles la projection a réuni un énorme public, merci aux organisateurs.



















































mercredi 6 juin 2018

Tournage: Alcool, drogues, médicaments et Rock'n' Roll

Voici quelques photographies de Jean-jacques Leroux.

Les images ont été prises au MuMa, pendant l'installation et le vernissage de l'exposition 10x15 de Mag-Ness










Nos deux héros (Mag-Ness et Jean Bon) le jour du vernissage de l'exposition




 De retour de soirée ou de boite de nuit, Mag-Ness photographie systématiquement ceux qui ont bien voulu le raccompagner.
















Didier Guilliomet, le comissaire de l'exposition.


















Moi à la camera et Éric Jarno mon producteur, qui, pour l'occasion, est devenu opérateur son







































 
 

mercredi 2 septembre 2015

La parole aux témoins

J'ai le plaisir de vous convier à une projection du documentaire "La parole aux témoins" le samedi 19 septembre 2015 dans le cadre des Journées du Patrimoine.

Samedi 19 septembre
Au Cinéma le Studio
3 rue du général Sarrail
76600 Le Havre
Entrée libre

La projection, organisée par la "Maison du patrimoine-Atelier Perret" sera suivi d'une rencontre avec tous les témoins du film: Madame Chebrou, Monsieur Lerat, Monsieur et Madame Janot, Monsieur Vautier et Monsieur Canu. Les débats seront conduits par Élisabeth Chauvin, directrice du patrimoine.



mercredi 25 février 2015

Sur les trace de Pierre et Jean

Sur les traces de Pierre et Jean / Atelier Musée Malraux from matthieu simon on Vimeo.

Et voila le résultat de l'Atelier... Un petit film co-réalisé (écriture, interprétation et tournage) en 4 jours par les participants: Marine Debu, Aissa et Swann Deghilage, Joelle Doré, Marie Gaimard, Benjamin Leroux, Caroline Sattler et Tom Smith Merci au MuMa et en particulier à Marie Bazire.

samedi 10 janvier 2015

Atelier cinéma au MuMa : "Sur les traces de Pierre et Jean"


 
« Ayant fait encore quelques pas, il s’arrêta pour contempler la rade. Sur la droite, au-dessus de Sainte-Adresse, les deux phares électriques du cap de la Hève, semblables à deux cyclopes monstrueux et jumeaux, jetaient sur la mer leurs longs et puissants regards »

L’objectif de l’atelier est de réaliser en un week-end un film autour du roman Pierre et Jean de Maupassant dont l’action se déroule au Havre. Il s’agira à cette occasion d’établir un dialogue entre littérature et cinéma  en s’inspirant de la démarche de Sabine Meier qui dans son exposition Portrait of a man (actuellement au MuMa) met en relation la photographie et l’œuvre de Dostoïevski.
Le livre Pierre et Jean vous sera offert à l’inscription afin d’y puiser les passages qui nourriront le scénario. Le film lui-même sera tourné avec une caméra de cinéma 4K  dans les lieux emblématiques de l’ouvrage. Ce travail sera présenté au MuMa en février.

L’atelier est encadré par Matthieu Simon

Première session
Le samedi 17 janvier de 10h à 13h puis de 16 à 19 h
Le dimanche 18 janvier de 10 à 13h puis de 16 à 19 h

ou

Deuxième session
Le samedi 24 janvier de 10h à 13h puis de 16 à 19 h
Le dimanche 25 janvier de 10 à 13h puis de 16 à 19 h

Tarif plein 33 euros, tarif réduit (abonné MuMa et étudiants) 16€50
Réservation nécessaire : 02 35 19 62 72

image extraite de Reconstruction de Gabriela Vainsencher ( chef opérateur: Matthieu Simon)

lundi 6 octobre 2014

Ici on dit Caucri de Matthieu Simon





Ici on dit "Caucri"
Avant-première

Matthieu Simon est heureux de vous annoncer la projection en avant-première du documentaire Ici on dit Caucri le Samedi 15 Novembre 2014 au Cinéma le Studio, 3 rue du Général Sarrail 76600 Le Havre, à 18H30 et 20h30. En présence des membres de l'équipe.


Bande annonce (teaser): Ici on dit Caucri from matthieu simon on Vimeo.




bande annonce (teaser): Ici on dit Caucri from matthieu simon on Vimeo.






“Ils ont construit Caucriauville sur le plateau des vaches, ils ont construit Caucriauville sur le plateau du vent. Ils ont exproprié les vaches pour construire Caucriauville.”

Caucriauville est une immense ZUP, presque une ville nouvelle avec ses six milles logements construits ex-nihilo en banlieue du Havre. C’est un grand ensemble ordinaire à l’architecture standard qui pourrait se situer n'importe où en France. Mais c’est justement cette banalité singulière qui lui confère une certaine universalité. Car Cauriauville est un archétype, le symbole manifeste d’une époque de croissance. Il se contemple dans les certitudes de son temps ; Celles des trente glorieuses ou l’économie florissante et l’industrialisation massive conduisirent à des mutations urbaines, sociales et démographiques profondes. . 

Au travers de témoignages, de films de familles, de photographies intimes, Ici on dit  “Caucri” retrace l’histoire simple de ces premiers habitants. Ils viennent des anciens baraquements de la ville sinistrée. Ils arrivent des campagnes environnantes pour travailler sur la chaîne de la R16 dans la toute nouvelle usine Renault de Sandouville. Ils sont, aussi, pour beaucoup, des rapatriés d’Algérie. Le film raconte leur quotidien dans la cité nouvelle, leurs bonheurs, leurs souffrances. Il évoque aussi les paradis perdus de leur exode et de leur exil.

dimanche 19 mai 2013

Caucri 1962



Caucri 1962,

Histoire simple d'une ZUP ordinaire


"titre provisoire" de mon nouveau projet de documentaire.

Famille Janot














Le quartier de Caucriauville est remarquable à bien des égards. Cet espace est en effet l’un des lieux les plus emblématiques de l’histoire des grands ensembles en France pour de multiples raisons ; d'abord il s’agit historiquement de l’une des première ZUP du pays ; d’un point de vue architectural, ensuite, l’ampleur du programme fut considérable et les défis techniques importants ; sociologiquement, enfin, le quartier se caractérise dès les origines et pour la période envisagée par une mixité importante des populations. 
Caucriauville à son apogée




















Famille Robert
Famille Robert




















On retrouve ici les grands traits des évolutions urbanistiques et démographiques qui ont caractérisé les années soixante et soixante-dix. La nécessité de loger des familles ayant un nombre important d’enfants après le phénomène dit du Baby-boom. L'importance de l'exode rural. L'afflux massif de population d’immigrés venue avec l’industrialisation du pays, et notamment au Havre avec l'implantation de l'usine Renaud ainsi que l’arrivée des rapatriés d’Algérie expliquent l'importance du programme. Pour répondre à cet immense besoin en logement, ce lieu a dès l’origine été pensé dans sa globalité selon les principes de la charte d’Athènes. Il s’agissait de concevoir le quartier comme une entité autonome, une ville dans la ville ce qui se ressent encore aujourd’hui à Caucriauville.
Mais au delà du caractère exemplaire du lieu ce film tentera d'inscrire la vie de ces habitants dans la perspective plus large de l'histoire. Ici les destinés individuelles sont intimement mêlées à des enjeux plus larges :  la reconstruction du pays,  la décolonisation, l'industrie et l'automobile.  

Classe de madame Scotto Daniello à Orleansville (Algérie)

















On recueillera les divers témoignages de ces premiers habitants, ainsi que les documents écrits, sonores, photographiques et les films de famille qui en constituent la précieuse mémoire. Il s’agit aussi de restituer la vie d’une population dans sa quotidienneté, d’en appréhender les modes d’existence et les divers rituels, enfin tout un habitus pour reprendre un concept cher à Bourdieu. 
Un des enfants de la famille Janot à Caucriauville



























Presse :

 Havre Libre du 9 avril 2013















































A suivre...